Portrait de Voix Marilyn – PART1 : Le challenge dans la voix !

PORTRAIT DE VOIX By STUDIOS VOA

MARILYN – Le challenge dans la voix !

De la voix off pour Europe 1 et la saga Leclerc, à la voix d’antenne de TMC, en passant par l’audiodescription, Marilyn Heraud aime relever chaque jour de nouveaux défis ! Un goût du challenge que l’on retrouve tout au long de son parcours de comédienne et à travers tous ses projets voix off !

PARTIE 1 : LA VOIX OFF SELON MARILYN

 

Portrait de Voix Marilyn. Voix off et auteur audiodescription“Bonjour Marilyn, peux-tu nous parler de ton parcours et nous expliquer comment tu es «tombée» dans la voix off ?”

«J’ai d’abord commencé par prendre des cours de théâtre à Paris avec le F.I.E.A.L.D (Festival International d’Expression Artistique Libre et Désordonnée.). J’ai ensuite fait un conservatoire d’arrondissement ainsi que 10 ans de théâtre. Quelqu’un m’a alors parlé d’un stage en me disant que j’avais une jolie voix et que je devrais faire de la voix off. Je n’avais encore jamais fait de stage AFDAS et je me suis donc lancée. Et c’est à ce moment-là que j’ai découvert ma place !

 

“Travailler pour Europe 1 m’a donné une forme de confiance en moi et de légitimité !”
En fait, le hasard de la vie a fait que l’ingénieur du son qui animait cette formation était également directeur de production chez OÜI FM. Et pendant ce stage de 15 jours, il m’a fait enregistrer mon premier spot payé. La radio Europe 1 m’a alors repérée et m’a demandé d’enregistrer un spot chez eux. C’était un projet qui leur permettait également de faire connaissance avec moi et de voir si ça passait bien. Et effectivement, ça s’est très bien passé car depuis je travaille toujours avec Europe 1 ! Ce sont eux qui m’ont donné une forme de confiance en moi et de légitimité !

“Que représente la voix off pour toi et comment as-tu su que c’était un métier fait pour toi ?”

Pour moi la voix, c’est d’un côté, tout ce qui est artistique : la force de proposition, l’intention, trouver les émotions, comprendre ce que les clients veulent pour leur spot et arriver à retranscrire leurs idées avec le métier de comédien…

Et d’un autre côté ce qui relève de la technique : le micro, la durée du spot, toutes les contraintes techniques liées aux mots, les plosives, s’il y a un berceau musical, s’il y a un dialogue etc. Et toutes ces contraintes techniques, c’était moi !

“Pour moi, chaque nouvelle séance est un bonheur et un challenge à la fois !”
De plus dans la voix off, il faut savoir qu’il y a énormément de produits de la voix différents : il y a les pubs, les documentaires, les voice over… Et pour moi, chaque nouvelle expérience et chaque nouvelle séance est un bonheur et un challenge à la fois !

“Et justement, sur quels challenges travailles-tu actuellement ? ” 

Depuis quelques temps, je suis la voix d’antenne de la chaîne TMC. Je fais également depuis un an et demi, la voix off de la saga Leclerc en radio qui existe depuis plus de 14 ans maintenant, avec les personnages de Philippe et Mathilde.

J’ai des choses très compliquées à enregistrer tout en faisant que cela reste sympa à entendre. C’est un challenge à chaque fois et j’adore ça !”
Ces spots sont toujours fabriqués de la même façon : il y a une partie sketch, puis la voix off qui parle du produit, et enfin, la fin de la saynète. On essaye donc de laisser toute la place au sketch et du coup j’ai très peu de place à chaque fois, mais il ne faut pas que ça s’entende ! D’autant que j’ai toujours des prix, des grammes et des choses très compliquées à enregistrer tout en faisant que cela reste sympa à entendre. C’est donc un challenge à chaque fois et j’adore ça !

 

 

PARTIE 2 : VOIX OFF ET AUTEUR EN AUDIODESCRIPTION

“Marilyn, tu es également auteur et voix off pour l’audiodescription destinée aux non-voyants et malvoyants. Quel savoir-faire particulier requiert cette discipline ?”

«Auteur en audiodescription ça demande d’être précis (…) Il ne faut pas vendre l’émotion, il faut être assez factuel. Quant au travail de la voix, c’ est pour moi un exercice unique car ce n’est pas du documentaire et c’est encore moins de la pub, donc ça ne doit pas être une voix soporifique, ni sensuelle, ni trop en arrière. C’est donc un travail qui est «sur le fil» dans le sens où l’on doit être là, mais sans être trop présent…

Suite de l’interview au prochain épisode !

 

 

 

Posted on novembre 25, 2014 in Comédiens voix off, Portrait de voix, Voix Off Agency - VOA

Share the Story

Back to Top